( 24 mai, 2007 )

( 24 mai, 2007 )

VEGETA

Vegeta

Vegeta apparaît pour la première fois dans le manga n° 17. Après avoir eu vent du pouvoir des Dragonballs grâce à Radditz, il se rend sur Terre avec Nappa pour se les approprier afin de devenir immortel. Malheureux pour lui, alors qu’il pensait se débarrasser facilement des Terriens, il devra fuir la Terre gravement blessé par Sangoku et ses amis. C’est d’ailleurs Sangoku qui lui laisse la vie sauve puisque Krilin n’avait qu’un geste à faire pour l’achever.

Peu après, il sera opposé à Freezer d’une part, et à Krilin et Sangohan d’autre part pour trouver le premier les sept Dragonball de Namek afin d’exaucer son voeu. Mais il échoue puisque c’est Krilin et Sangohan, aidé par Dende, qui font apparaître le dragon des sept Dragonball. Tué par Freezer, il sera ressuscité grâce aux Dragonballs.

Quelques années plus tard, au cours desquelles il parviendra à se transformer en Super Sayïen, Vegeta sera opposé aux cyborgs, puis à Cell, mais à chaque fois, il sera impuissant à se défaire de ses ennemis. Il est maintenant marié avec Bulma et a eu un enfant d’elle : Trunks.

Toujours plus tard, Vegeta vendra son âme à Babidi afin d’enfin être en mesure de battre Sangoku. Mais frustré par le fait que Sangoku ne soit pas concentré pour ce combat (il pense à Buu qui est en train de tuer des innocents), il décide d’affronter ce monstre. Celui-ci disparu, le combat pourra enfin commencer. Mais Buu s’avère être plus puissant que Vegeta, c’est pourquoi Vegeta décide de se faire exploser en même temps que Buu. Sacrifice inutile puisque Buu survivra. Vegeta mort, il ne sera plus sous l’emprise de Babidi et sera ressuscité. Ressuscité, il n’est plus sous l’emprise du charme de Babidi et fusionne avec Sangoku pour devenir Vegeto. Mais a ne suffit pas pour battre Buu, et c’est lui qui a alors l’idée de créer la boule d’énergie pour éliminer Buu.

Vegeta est, comme Sangoku, un Sayïen. Il est même le fils du Roi. Et déjà petit, il était plus fort que son père (la force physique est certainement le principal facteur distinctif chez les Sayïens). Il a hérité de sa descendance et de sa force une arrogance et une suffisance sans borne : il pensait être l’être le plus puissant de l’univers. Son père l’envoya conquérir d’autres planètes afin de parfaire son entraînement. Puis vint l’épisode de sa venue sur Terre avec Nappa. Un autre aspect de la personnalité de Vegeta est alors révélée : alors que Nappa est grièvement blessé, Vegeta l’achève sans aucun remords ni aucune pitié. Vegeta, en plus d’être prétentieux, s’avère être sans coeur et n’hésite pas à se débarrasser d’un compagnon devenu inutile. Mais c’est également lors de son combat contre Sangoku que Vegeta subira sa première désillusion : pour la première fois de sa vie, il est obligé d’abandonner un combat, après avoir été grièvement blessé par Sangoku et ses amis.

Mais de cette période, il retirera deux grands enseignements : il apprend à sentir la puissance de ses ennemis, et à contrôler la sienne. Il apprend aussi qu’à chaque fois qu’il frôle la mort, il devient plus fort. Ce qui lui sera très utile lors de son aventure sur Namek face aux hommes de Freezer, qu’il arrivera à éliminer un par un. Mais par contre, il ne fera pas le poids face à Freezer, et, malgré la rage qui l’habite (Freezer a détruit sa planète), il ne parvient pas à le battre. C’est alors que pour la première fois de sa vie, blessé par son impuissance à venger son peuple et humilié par le fait que Sangoku soit toujours plus fort que lui, il pleure. Il admettra alors, juste avant de mourir, que le Super Sayïen, qui en tout logique, ne pouvait être que lui à cause de sa lignée royale, est Sangoku, qui lui, n’est pourtant qu’un Sayïen « anonyme ».

Plus tard, il parviendra à devenir un Super Sayïen, car, enragé de voir toujours Sangoku le devancer, son énergie se libère, et il parvient ainsi à se transformer. Il épouse alors Bulma, avec qui il aura un enfant, Trunks. Vegeta, trop fier, ne montrera pratiquement aucun signe d’amour envers son fils venu du futur. Néanmoins, lorsque Cell tue Trunks, Vegeta perd le contrôle de lui-même et s’acharne contre Cell, mais en vain : Cell est trop fort. Il prouve ainsi qu’il aimait son fils.

Lors de la période du combat contre Buu, la rivalité entre Sangoku et Vegeta est à son point culminant : Vegeta a enfin la revanche qu’il attend depuis des années, un combat contre Sangoku. Les énergies qui entre alors en jeu sont fabuleuses : un combat entre deux Super Sayïens, ça fait des vagues ! Mais il prouvera en se suicidant qu’il avait malgré tout aimé la Terre et les Terriens, alors que ce n’étaient auparavant pour lui que des êtres inférieurs.

Vegeta est donc l’éternel rival de Sangoku. En effet, Vegeta n’aura de cesse de vouloir être le plus fort mais Sangoku le devancera toujours. D’ailleurs, depuis qu’il est venu sur Terre, Vegeta aura vu sa fierté rabaissée de nombreuses fois : il sera battu par Freezer alors que Sangoku arrive à l’éliminer, il ne pourra rien faire contre Cell alors que Sangohan parvient à le battre, et enfin, contre Buu, il se révèlera une fois de plus impuissant. Il sera contraint de fusionner avec celui qui le nargue depuis toujours : Sangoku. Mais cette fusion est d’ailleurs peut-être le symbole de la réconciliation des deux anciens ennemis, car, enfin ami avec Sangoku, Vegeta atteindra enfin son rêve : devenir l’être le plus puissant de l’univers : gogeta.

( 24 mai, 2007 )

sangoku

SANGOKU

Sangoku est le héros de la série Dragonball. Au début de la série, Sangoku n’est qu’un petit garçon âgé de 11 ans. Il est très naïf et quelque peu « arriéré ». Il a vécu tout seul dans la forêt après la mort de son grand-père Sangohan qui l’a initié aux arts martiaux. Et par conséquent, il est ignorant des bonnes manières et n’a aucune pudeur. Il n’hésite pas à faire pipi publiquement et il ne sait même pas distinguer les garçons des filles autrement qu’en faisant « pan-pan »… Il est aussi totalement ignorant des progrès technologiques : il ne connaît pas l’électricité et il prend Bulma pour une sorcière lorqu’elle utilise une capsule magique pour la première fois. Il est par contre très fort et parvient à maîtriser le kamehameha en un rien de temps (il a fallu 50 ans à Tortue Géniale pour maîtriser cette technique. Il hérite de son grand-père un bâton magique qui à la capacité de s’allonger instantanément, et Tortue Géniale lui donnera son fameux nuage supersonique.

Après avoir rencontré Bulma, il se lancera avec elle dans sa quête des sept Dragonball. Il rencontrera ainsi Oolong, Yamcha et Pool. Il sera opposé à Pilaf puis à l’Armée du Ruban Rouge. Plus tard, il s’entraînera sous la direction de Tortue Géniale. C’est là qu’il rencontre Krilin, qui deviendra son meilleur ami. C’est à cette époque qu’il participe pour la première fois au grand tournoi des arts martiaux. Il parvient en finale mais est battu par son maître.Il participera au championnat suivant mais sera à nouveau éliminée en finale par TenShinHan. Ce n’est qu’au championnat suivant qu’il sera sacré champion du monde après avoir éliminé Piccolo de la finale.

Dans la série Dragonball Z, Sangoku est maintenant adulte et marié avec Chichi. Quelques années après la naissance de son premier fils Sangohan, Sangoku apprend par son frère Raditz venu sur Terre qu’il n’est pas un Terrien, mais un Sayïen, et que son vrai nom est Carot. Son père Berduck, constatant que son fils n’avait qu’une puissance ridicule comparée aux autres Sayïens, l’envoya sur Terre encore bébé afin de conquérir cette planète, ce qui aurait du être un jeu d’enfants compte tenu de la faible puissance des Terriens. Mais à la suite d’un violent choc à la tête, il perdit ses instincts belliqueux et devint doté de sentiments humains.

Sangoku, dans la série Dragonball Z, mène de spectaculaires combats face à des adversaires toujours plus forts. Il dut d’abord affronter Piccolo (le fils). Il emporta le combat, et alors qu’il pouvait achever Piccolo qui représentait un danger pour l’humanité, Sangoku décide de le laisser vivre en lui donnant un senzu. Puis de fut le tour des deux Sayïens Nappa et surtout Vegeta. Cette fois-ci, Vegeta était certainement le plus fort, mais il dut fuir grâce à l’aide de Krilin, Sangohan et Yajirobé. Encore une fois, Sangoku décide de laisser vivre son adversaire alors que ce dernier pouvait être éliminé. Toujours plus tard, Sangoku affronte Freezer. C’est pendant ce combat qu’il devient Super Sayïen. Encore une fois, Sangoku fait preuve de bonté envers son adversaire en lui donnant de son énergie pour qu’il puisse quitter la planète Namek sur le point d’exploser. Un peu plus tard, après avoir appris la télétransportation et atteint le stade 2 du Super Sayïen, Sangoku affronte Cell. Mais cette fois-ci, il ne fait pas le poids et laisse la place à son fils Sangohan. Enfin, le dernier combat oppose Sangoku à Buu. C’est là que Sangoku atteint le stade 3 du Super Sayïen. Cette fois-ci, même si Sangoku achève son adversaire, il se promet de se battre à nouveau avec lui.

Sangoku a donc eu Tortue Géniale comme maître, dont il a hérité la fameuse technique du kamehameha mais aussi la transposition. Il subira aussi un entraînement de Maître Karine. Cet entraînement, même s’il ne dura que trois jours, le rendit beaucoup plus fort. Puis il fut aussi élève du Tout Puissant. Enfin il suivit l’entraînement de Maître Kaïo, dont il apprit principalement deux redoutables techniques : le Kaïoken et le Genkidama. C’est la première fois qu’il s’entraîne d’ailleurs sous une gravité plus élevée que sur Terre. Par la suite, Sangoku s’entraînera souvent sous plusieurs G (jusqu’à plusieurs centaines de G).

Sangoku est mort deux fois dans la série : la première fois en se sacrifiant pour que Piccolo puisse tuer Raditz. Il sera ressuscité quelques mois plus tard pour affronter Nappa et Vegeta. Il mourut une deuxième fois en se télétransportant avec Cell alors que celui-ci était sur le point d’exploser. Cette fois-ci, Sangoku ressuscitera quelques années plus tard, car il désirait s’entraîner dans l’Au-delà.

On peut suivre l’incroyable montée en puissance de Sangoku à fil et à mesure du manga puisque sa puissance est mesurée par les détecteurs des Sayïens : (source Kamehameha)
Sangoku petit : supérieure à 10.
Sangoku transformé en gorille : supérieure à 100.
Sangoku lors du 22ème tournoi des arts martiaux : supérieure à 180.
Sangoku face à Piccolo : supérieure à 260.
Sangoku au début de Dragonball Z : supérieure à 416.
Sangoku contre Nappa : supérieure à 8000.
Sangoku contre Vegeta utilisant le Kaïoken : supérieure à 32000.
Sangoku sur Namek : supérieure à 180000.
Sangoku en Super Sayïen niveau 1 : supérieure à 1500000.

Mais, bien qu’il devienne de plus en plus puissant, Sangoku garde toujours la bonté qu’il avait adolescent. D’ailleurs, cette bonté découle certainement de la naïveté qu’il avait petit. Mais s’il laisse survivre ses adversaires, c’est aussi parce qu’il a soif de combattre des ennemis toujours plus puissants, et qu’il ne rate jamais l’occasion de tester ses limites. C’est d’ailleurs ce qui différencie Sangoku et Vegeta : Vegeta se bat par cruauté, pour tuer ou humilier ses adversaires, alors que Sangoku se bat parce qu’il aime ça. Sa seule raison de vivre est de devenir plus fort et d’affronter des adversaires toujours plus puissants par seul plaisir. Peu lui importe la victoire ou la défaite, l’important est de s’être enrichi lors d’un combat.

( 22 avril, 2007 )

|